Coopérative pédagogique

Réseau de formation et d'échanges sur les pratiques
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 exposé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ROUSSEAU Aurelie



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 21/09/2004

MessageSujet: exposé   Jeu 19 Mai à 13:15

L’autorité




Introduction

La question de l’autorité est à la fois très présente et très confuse dans l’esprit de chacun car aucune question précise n’est posée.
C’est pourquoi on se propose dans un premier temps de définir l’autorité, puis sa mise en place et enfin nous réfléchirons à la justification ou non de l’autorité à l’école.




I - Qu’est-ce que l’autorité ? (Aurélie)



II - Qu’est-ce que le rapport à l’autorité du point de vue des jeunes et des adultes ? (Aurélie)




III – Pourquoi justifier l’autorité à l’école et quelles en sont les limites ?


1 – Ce qui justifie l’autorité à l’école

a – Le rapport au savoir

L’enfant a besoin d’une double rencontre, avec la loi et avec les contenus culturels.
La tâche de l’éducateur est d’organiser cette rencontre qui l’amène à imposer de respecter des lois et de s’affronter à des contenus culturels.
C’est pour que l’enfant s’approprie ces contenus qu’il faut passer par les lois.
Le maître n’est qu’un auxiliaire dans le développement de l’enfant. La force de progression appartient à l’élève.
Le maître doit imposer des situations d’apprentissage adéquates, susceptibles d’être les plus instructives pour ce qui est du rapport entre les élèves et des contenus.
C’est cette position particulière du maître par rapport à ce savoir à faire acquérir, qu’il s’agisse des contenus culturels ou de l’impératif de la loi morale, qui justifie l’autorité à l’école.
Il faut tout de même admettre que ce parcours est une impasse et qu’on ne peut plus totalement fonder l’autorité sur le rapport au savoir.

b – Le vivre ensemble

En classe, un travail pour unir le pouvoir du maître et celui des élèves est nécessaire.
L’éducation ne peut avoir lieu sans qu’il n’y ait un renoncement au désir immédiat chez l’enfant et un renoncement à l’autorité première chez l’adulte.
Il faut alors concilier un pouvoir de l’éducateur qui ne peut plus se penser en termes de discipline et une liberté de l’élève qui ne peut plus se penser en termes de satisfaction immédiate.
Ceci va donner lieu à des conflits qu’il va falloir affronter et dépasser en classe.
D’où le vivre ensemble des programmes dont l’objectif est de faire accepter à l’enfant qu’il doit tenir compte des apports et des contraintes de la vie commune et pour cela qu’il y a des règles permettant la liberté de chacun à respecter.


2 – Les limites de l’autorité à l’école

L’autorité est restée un problème permanent à l’école car le rapport d’autorité exclut le rapport à l’autre et le vivre ensemble ; tout simplement parce que l’autorité est un coup de force qui instaure le pouvoir du maître sur les élèves.
Par conséquence, les élèves résistent, réagissent jusqu’à même devenir agressifs.
Au fond ce qui pose le problème de l’autorité c’est la construction de la loi à l’école.
En ce sens, l’autorité est un véritable refus d’affronter ce vivre ensemble en substituant l’imposition à la construction.




Conclusion

L’autorité est indispensable à la cohésion du groupe. Elle doit s’installer sans force ni persuasion mais par confiance.
Elle est justifiée avec le rapport au savoir et le vivre ensemble mais ne doit pas être un coup de force du maître sur les élèves.
Il faudrait instaurer des conditions pour débloquer la crise de l’autorité telles que renforcer l’égalité des chances, multiplier les espaces de négociations ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
exposé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pb plan exposé
» Exposé EPS
» Exposé : Les chevaliers
» exposé sur le thème du loup ou de la rentrée des classes
» exposé d'eps et nouveaux programmes ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coopérative pédagogique :: III. L'éducation, fins et moyens :: L'autorité : définition, usages et valeur-
Sauter vers: