Coopérative pédagogique

Réseau de formation et d'échanges sur les pratiques
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Notes pour un expose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hadjimanolis



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 21/09/2004

MessageSujet: Notes pour un expose   Lun 11 Oct à 14:10

LA MEMOIRE



Formation Générale Dubois Isabelle
Octobre 2004 Hadjimanolis Philippe



Introduction

La mémoire est l’une des fonctions les plus importantes et l’une des propriétés les plus passionnantes du cerveau humain. Pascal disait déjà : « la mémoire est nécessaire à toutes les opérations de l’esprit ».
Il est bien vrai qu’elle régit l’essentiel de nos activités qu’elles soient scolaires, professionnelles, quotidiennes ou de loisirs. Elle construit aussi bien l’identité, les connaissances, l’intelligence, la motricité et l’affectivité de chacun de nous.



I- Les mécanismes de l’apprentissage

A- Que se passe t il au cours d’un apprentissage ? La mémoire de l’enfant est-elle un magnétophone qui enregistre définitivement en une fois ?

Deux lois importantes régissent notre mémoire :
- loi n°1 : il faut plusieurs essais pour apprendre
- loi n°2 : l’oubli s’instaure infailliblement si l’on apprend pas régulièrement
Mais l’oubli n’est pas un effacement, c’est simplement l’échec à récupérer des informations dans le stock de la mémoire. Apprendre et retenir, c’est traiter l’information pour mieux la comprendre.

B- La mémoire, c’est un traitement de l’information

Il existe deux types de récupération de l’information dans notre mémoire : le rappel et la reconnaissance.
Le rappel est un accès difficile pour récupérer l’information en mémoire. Le rappel, c’est comme chercher un livre dans une bibliothèque sans aide, au hasard des rayons.
La reconnaissance est la meilleur sonde de la mémoire. Cette technique consiste tout simplement à repérer les mots cibles (=appris) parmi des mots pièges (=non appris).
L’évaluation à l’école peut utiliser ces deux techniques :
- le rappel permet de mesurer le degré d’organisation des mots entre eux (type interro feuille blanche)
- la reconnaissance permet de lutter contre le découragement d’enfants en situation d’échec (type QCM)



II – Le visuel, l’auditif et l’image en mémoire

A- La mémoire : quel fonctionnement ?

La mémoire représente l’ensemble des systèmes qui permettent le codage, le stockage et la récupération des informations.
- l’information pénètre dans notre système cognitif sous forme de codes sensoriels éphémères : le visuel et l’auditif
- l’information est transformée plus durablement en codes symboliques : le verbal et l’imagé. Le verbal est composé du lexical (= informations du langage parlé) et du sémantique (= sens des informations).
La mémoire sémantique permet la liaison entre les images et les mots.
- l’information est recherchée en mémoire et est restituée via trois processus : le rappel, le rappel indicé et la reconnaissance.

B- Visuel et auditif : quel est le plus efficace ?

Il existe deux cas :
- le mot est connu : le visuel et l’auditif sont équivalents. Ils ne servent que d’entrée dans la « fiche lexicale ».
- le mot est nouveau : tous les aspects du mot sont nécessaires pour construire « une fiche lexicale » : l’orthographe, la phonétique, le vocal, l’écriture…

C- L’image dans la mémoire : quel rôle ?

Il existe deux grands codes dans la mémoire à Long Terme : le verbal et l’image.
La mémoire des images varie avec l’âge car elle dépend des stratégies perceptives : il faut l’entraîner.
Les images sont supérieures aux mots grâce à la verbalisation.



III- Le rôle de la vocalisation dans la mémoire

A- Le verbal

Le verbal désigne les informations du langage parlé.
Il comprend deux composantes :
- le lexical qui consiste à vocaliser.
- le sémantique qui consiste à comprendre.

B- Un type de vocalisation : la subvocalisation

La lecture normale s’accompagne automatiquement d’une vocalisation, a voix basse chez l’enfant et intériorisée chez l’adulte : c’est la subvocalisation.
Supprimer la subvocalisation produit une diminution importante de la mémorisation.
La vocalisation est donc nécessaire à l’apprentissage.



IV- Capacité et surcharge

A- La mémoire est-elle élastique ?

Non seulement la mémoire n’est pas élastique mais elle a une capacité limité, très limitée même selon la nouveauté et la difficulté des mots.
La capacité de la mémoire à Court Terme (empan mnésique) est de sept unités. Mais pour les mots nouveaux, ce qui est souvent le cas à l’école, la capacité sera plus faible et dépendra de leur complexité phonétique ou orthographique.

B- Comment optimiser notre mémorisation ?

Pour pouvoir rappeler , il faut garder en mémoire à Court Terme des indices, par exemple les noms de catégories, mais ils faut garder de la place pour réceptionner les mots récupérés de la mémoire à Long Terme.
La règle de ce « jeu » entre nos deux mémoires (MCT et MLG) est d’empêcher que la MCT ne sature.



V- Le vocabulaire dans la réussite scolaire

A- Le vocabulaire des manuels est-il toujours accessible pour les élèves de sixièmes ?

- les manuels scolaires de sixièmes : è 6000 mots
- le vocabulaire acquis en une année : è 2500 mots
- soit une surcharge de 6000 – 2500 = 3500 mots

Une évolution du manuel est donc souhaitable.

B- Le vocabulaire, baromètre de la réussite scolaire

- tests de vocabulaire selon les manuels scolaires en classe de sixième
- corrélation entre le vocabulaire connu et la réussite scolaire

exemple :
un élève ayant 17/20 connaît 4000 mots
un élève ayant 05/20 connaît 1000 mots
soit 3000 mots de différence en mémoire = facteur essentiel de l’échec scolaire



Conclusion

Dans le passé, la mémoire a été dévalorisée, en étant réduite à la mémoire immédiate de chiffres ou à l’apprentissage par cœur. Mais la mémoire apparaît dans les études contemporaines comme extrêmement complexe et doit retrouver le statut de faculté précieuse et noble qu’on lui attribuait de l’Antiquité jusqu’à la Renaissance.
Pour optimiser la mémorisation à l’école, deux paramètres nous semblent essentiels : la motivation et l’attention…


tableau recapitulatif:

---------------------------------------------------------------------------
MÉMOIRE = CODAGE + STOCKAGE + RÉCUPÉRATION
---------------------------------------------------------------------------


---------------------------------------------------------------------------
CODAGE= entrée dans notre mémoire court terme et long terme
+ Code ou mémoire SENSORIEL(LE)
= informations codées par les organes sensoriels
- VISUEL
- AUDITIF
+ Code ou mémoire :
- VERBAL(E)
* Lexical = les informations du langage parlé
* Sémantique = le sens des informations
- IMAGÉ(E)
---------------------------------------------------------------------------

---------------------------------------------------------------------------
STOCKAGE= enregistrement et maintien des informations dans
le temps

+ Stockage court terme = mémoire court terme
empan mnésique = 6-7 unités de mémorisation
+ Stockage long terme = mémoire long terme
---------------------------------------------------------------------------

---------------------------------------------------------------------------
RÉCUPÉRATION= recherche de l'information et restitution

+ rappel
+ rappel indicé
+ reconnaissance
---------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Notes pour un expose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Notes pour une révolution bouddhiste" de David R. Loy
» Pour l'expose
» coeff et notes pour l'examen
» Débat intéressant sur les notes : pour / contre leur suppression...
» Quelles écoles pour une moyenne de 12 ou bien 13?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coopérative pédagogique :: I. Les conditions d'apprentissage :: La mémoire-
Sauter vers: